Mathis Morattel, vainqueur du Concours Photos “Faces Nord Alpines et Pyrénéennes »

La voie Slovène en face nord des Jorasses, c’était une première pour toi ? comment est né ce projet de course ?

Oui c’était la première fois que je grimpais dans cette face et même sur ce sommet…
Le projet c’est assez simple: il fallait que je fasse la course « engagée » nécessaire à la liste de courses pour le stage final du Guide.
Mais bon même sans l’échéance du stage de Guide l’anticyclone était bien posé sur les Alpes et les conditions de la face plutôt bonnes: le créneau était là, la disponibilité aussi, là il fallait en profiter!

Combien de temps avez vous mis ? a quelle heure êtes vous partis/arrivés ? quelles étaient les conditions ?

De mémoire on a mis une douzaine d’heures dans la face, on est parti vers 5H30 du matin du bivouac à 100m de la rimaye.
La nuit nous a rattrapée dans le premier rappel de la descente juste sous la pointe Croz en face sud. Comme ma lampe frontale était HS et qu’on ne connaissait pas la descente (assez délicate) on à décider de stopper la ici. On a taillé un bout de plateforme dans un champignon de neige collé sur une petite vire et on a dormi là, demis allongés, mais c’était génial et on était content de notre journée!
Les conditions étaient bonnes mais le haut de la face était quand même bien sec. Le crux, à deux longueurs du sommet, normalement en glace était complètement sec! Ça nous a obligé à passer en dry: la longueur était courte mais sévère…

As tu un souvenir précis d’un moment particulier pendant la course ? une anecdote ?

Les belles longueurs très esthétiques de la « Rampe » et le magnifique bivouac prés du sommet.
Pour l’anecdote, Greg est devant dans le passage délicat de dry sous le sommet. D’un coup un crochetage foireux de piolet lache et mon Greg se met un plomb avec les 1000 mètres de gaz sous les fesses. Heureusement il s’était protégé correctement et pas de bobo…Avec Christophe on a même pas eu le temps de reprendre notre souffle qu’il était déjà reparti et cette fois il a enchainé! Il nous a avoué après que si il n’y était pas retourné direct, il n’y serait jamais allé…

Depuis combien de temps es-tu GHM ?

Aspi en 2009, j’ai fini le stage de Guide le 16 juin dernier… C’est tout un diplôme tout neuf!

Ta plus belle face nord ?

Les Jorasses pour l’immensité de la face et ambiance!

Un conseil pour ceux qui suivront vos pas dans la Slovène aux Jorasses ?

Allez-y, c’est une superbe face et une très belle voie!
C’est pas extrême techniquement, quand la face est en bonne condition. L’itinéraire lui est assez envident.
Après c’est long, il faut grimper rapidement mais surtout se protéger correctement. C’est pas toujours facile et ça demande un peu d’expérience pour le faire vite. C’est important, protégez vous régulièrement et faites des relais béton, ici encore plus qu’ailleurs….
La stratégie à vous de l’envisager, avec ou sans bivouac. Avec c’est confort mais c’est plus lourd et moins rapide. Sans on va plus vite mais pas trop envie de devoir dormir dehors, on a plus la pression, même si nous quand on y était il ne faisait pas très froid…

Un petit mot sur ton accident ?

Pas de chance… Une pierre qui me fauche une jambe dans le couloir Cooligde au Pelvoux début juillet avec Marc, un bon client.
Une belle fracture ouverte de la cheville qui a été complétement broyée.
Bref: secours, helico, etc…
Depuis je suis hospitalisé et je me suis battu pour ne pas perdre ma jambe.
Aujourd’hui j’ai gagné une première bataille, les plaies sont presque cicatrisées et je devrais garder mon pied.
Mais le chemin avant de remarcher est encore long…
Alors voila, ça peut vite basculer, même dans une voie facile, même une journée parfaite, on est jamais à l’abri…
Aujourd’hui je ne sais pas si je pourrai refaire des voies comme aux Jorasses, ni même si je pourrai reprendre le métier de Guide. Ça se paye cher.
Mais ces moments passés en montagne aux Jorasses ou ailleurs, avec des amis, des clients, souvent les deux, en valaient vraiment la peine.
Bref faites gaffe à vous et continuez à grimper!
Et peut être qu’un jour on se croisera en montagne…

Un grand merci à Christophe et à Greg d’avoir partagé avec moi ce beau moment de Montagne aux Grandes Jorasses.
Et bravo à tous les concurrents du concours photos, j’ai vu des belles images…

Mathis, le 16/10/2012

Coordonnées :

Mathis MORATTEL
Guide de Haute Montagne
Résidence Plein Sud 38350 LA MORTE
mobile: 06 42 11 49 27
mathos4102@gmail.com

http://versantmontagne.wordpress.com/