Interdit de grimper à Roquefixade… jusqu’à nouvel ordre.

Posted on 22 oct, 2013

roquefixade-interdit

Encore un bastion qui tombe, victime de la stratégie du parapluie… Interdit de grimper à Roquefixade, jusqu’à nouvel ordre… ben voyons… il suffit de ne plus grimper, pour ne pas tomber ou recevoir des cailloux volants non identifiés… et du coup… plus de problème et surtout, plus besoin de chercher la réponse à la question : A qui la faute ? C’est quand même bien dommage, car des générations de grimpeurs sont venus y passer quelques journées ou après midi ensoleillées… En hiver notamment, il n’est (n’était) pas rare d’y aller en Tshirt se dégourdir les chaussons, pendant que ça caille partout ailleurs…  Encore un interdit, simple comme un bout de papier… prolongement d’une décision facile.

8 Comments

  1. Ca c’est bien dommage ! Il était sympa ce bout de caillou un peu old school…

  2. Quoiqu’en pense l’auteur de cet article, la fermeture du site de Roquefixade n’est, effectivement, que temporaire; elle est due à une recrudescence des chutes de pierres, dont certaines ont même pu atteindre la petite départementale passant au pied de la falaise. La réouverture interviendra dès que le site, en effet très ancien, sera purgé. Ce qui d’ailleurs ne règlera pas le problème des pentes sommitales plutôt instables, ni du château branlant qui les couronne, mais ça c’est une autre histoire…
    A noter, que l’arrêté municipal fait suite à un avis du CD09/FFME qui lui-même s’appuie sur les observations faites par du personnel compétent lors de deux visites sur les lieux.
    Cette interruption est donc le modique prix à payer pour que d’autres générations puissent aller, elles aussi, se dégourdir les chaussons sur cette sympathique falaise, en toute sécurité!

    • Espérons en effet que ce ne soit que temporaire. Les falaises dont l’interdiction temporaire s’éternise augmentent chaque année.
      Nous serons ravis de communiquer sur la fin de l’interdiction dès que celle-ci sera effective. C’est prévu pour quand ?

      • Un collectif regroupant communauté de communes, FFME et CAF a vu le jour il y a un an et demi; une de ses actions les plus concrètes est la création d’un emploi pour l’entretien des falaises ariègeoises. Or même si ce ne sont pas les travaux d’Hercule, Eric ne manque pas de travail. De fait, il se rendra à Roquefixade dès que le chantier qui l’occupe actuellement sera terminé, mais il ne serait pas prudent de ma part d’avancer une date fixe. D’autre part, je tiens à signaler la bonne volonté de madame le Maire, qui a entreprit des actions auprès des services de l’Etat pour assainir les pentes sommitales car même si l’état de ces dernières ne menace pas directement le site d’escalade, en revanche, le chemin d’accès est directement exposé…
        Enfin, le Président du CD09/FFME que je suis, est preneur de la liste des falaises ariègeoise dont « l’interdiction temporaire s’éternise » car la FFME est directement impliquée dans la gestion des SNE, dans la mesure de ses moyens humains et matériel bien sûr.

        • L’Ariège ne figure en effet pas parmi les mauvais élèves de la classe en matière de falaises dont « l’interdiction temporaire s’éternise ». C’est tout de même une tendance, contagieuse, ces dernières années, un peu partout. (ce n’est d’ailleurs pas toujours négatif…)
          Au plaisir de recevoir des infos sur la gestion des SNE ariègeois, que vous souhaiteriez nous communiquer.

  3. Du nouveau sur cette interdiction ?

  4. Non; les élections municipales y sont pour quelque chose. Nous reprenons le dossier…

  5. Bonjour, l’arrété pour interdiction est toujours en cours?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *